Avocat spécialiste droit famille - PAOLI CULIOLI Laurence
4.5
Avocat spécialiste droit famille - PAOLI CULIOLI Laurence 4.5
Corinne Duperret
3 mars, 2022, 12:00
Très satisfaite de l’accompagnement de maître Paoli Culioli qui a su trouver la solution de sortie d'un dossier complexe, ceci avec bienveillance et stratégie intéressante. Je recommande sans hésitation.
Servane Peltier
10 février, 2022, 7:55
Très à l'écoute, une bonne écriture de notre histoire pour notre dossier que se soit en acte l'amiable ou devant un juge . Merci pour votre plaidoirie et de nous avoir aider avec mes enfants. Tous vos conseils ont été précieux.
Lidia Soudry
9 février, 2022, 9:30
Madame PAOLI CULIOLI, Je voudrais vous remercier pour m'avoir si bien défendue dans mon dossier du surendettement avec la Banque de France. Grâce à votre intervention, nous avons obtenu ce que nous voulions, autrement j'étais mal partie. Je vous en suis très reconnaissante. Lidia SOUDRY
panjab de kure
7 février, 2022, 11:05
Jean Féret
5 février, 2022, 8:52
J'ai missionné Me Paoli Culioli pour mon divorce et, maintenant qu'il est prononcé, je m'en félicite. En plus de son expertise, elle a la patience et la sagesse pour conduire une négociation dans une procédure qui aurait pu tourner au contentieux douloureux. Elle a su aussi toujours réagir rapidement aux évolutions du dossier quand "ça bougeait". Je recommande Me Paoli Culioli pour des affaires liées au droit de la famille.
Gabriela Dima
5 février, 2022, 1:13
Renata Today
4 janvier, 2022, 4:30
Après un délai long pour avoir un RV, je me présente le jour dit au cabinet de l'avocat : impossible de rentrer dans l'immeuble (la secrétaire n'a pas jugé bon de me donner le code). Résultat : je ne peux avoir les renseignements qui m'étaient nécessaires dans une affaire d'héritage . Aucune gêne , aucun souci de l'autre.
hadzic dzenad
5 juillet, 2021, 12:34
Tout s'est très bien passé , très bons conseils tout au long de mon procès. Je recommande ses compétences et sa gentillesse. Merci !
Catherine Paquatte
28 juin, 2021, 2:31
Choisie pour sa spécialité en Droit de la famille et son accueil professionnel, calme et agréable dès le premier contact pour un Divorce à l'amiable, je recommande Maître PAOLI CULIOLI. Elle est facilement accessible, réactive, efficace et sincèrement humaine. Merci Maître
eric wharton
26 juin, 2021, 2:12
efficacité et disponibilité pour gérer ma procédure de divorce très compétente
Syl vain
24 juin, 2021, 7:26
Je ne peux qu'être satisfait et gratifiant de Maitre PAOLI, une avocate très humaine qui a su m'écouter, me comprendre avec beaucoup de lucidité et m'aider pour la garde de mon fils. J'appréhendais beaucoup au début quand je l'ai contacté, de la finalité de mon affaire. Mais elle su avec sérénité me rassurer et me mettre en confiance avant de préparer un dossier solide afin de défendre mes intérêts et d'obtenir gain de cause et même plus! Grace à elle je peux démarrer ma nouvelle vie sereinement avec mon fils. Je recommande vivement cette professionnel, rigoureuse (Maitre PAOLI travail jusqu'à pas d'heure dans la conception du dossier de défense, impressionnant! ) et rassurante avocate, qui saura vous défendre comme il se doit. Encore un grand merci à vous de mon fils et moi.
Franck Le Toquin
24 juin, 2021, 1:31
Bonjour à tous. Personne aimable qui se préoccupe correctement de ses dossiers et de la situation de chacun.
Alexandra Marie
24 juin, 2021, 1:22
Maitre Paoli est une excellente avocate, très humaine. Elle a su me faire divorcer rapidement et sans problème, je la recommande volontiers.
Pascal Gautier
24 juin, 2021, 1:18
Dans un contexte compliqué maître Paoli m'a accompagné au mieux avec rigueur, professionnalisme et humanité.
ANA DO NASCIMENTO
23 juin, 2021, 6:03
Maître Paoli est une véritable professionnelle du Droit de la famille qui est très humaine, et qui sait être à l'écoute. Après m'avoir rassuré, elle m'a permis d'avoir gain de cause dans mon dossier. Un grand merci Maître Paoli.
Lacen Kaël
29 mars, 2021, 11:47
Maître Laurence Paoli est une avocate très professionnelle qui saura cerner et répondre avec précisions, clarté et rapidité aux difficultés qui lui sont présentées . Je la recommande donc sans réserves pour toutes questions relatives au droit de la famille.
Amandine Canu
27 mars, 2021, 5:06
Marie Charvet
27 mars, 2021, 4:01
Yanis HANAFI MEDDAH
27 mars, 2021, 2:26
Maître Laurence Paoli est une avocate très professionnelle. Consciencieuse, disponible et humaine, elle a su m'aider dans le cadre de mon divorce difficile. Elle a défendu l'ensemble de mes intérêts avec brio (je dois vous l'avouer et ce malgré ma méfiance au départ). Au-delà des conseils juridiques, Maître Paoli a su me prêter une oreille attentive, me rassurer et me conseiller. Ainsi, je ne peux que vous la recommander vivement.
Jessica Rodriguez
25 mars, 2021, 2:07
Sûrement compétente mais trop préoccupé par le covid que mon dossier. J'attendais
Dominique Naud
25 juin, 2020, 8:12
Anthony Coury
31 mai, 2020, 10:02
Très grande professionnelle du droit de la famille, Maître Paoli m'a permis d'avoir gain de cause dans mon dossier. Je la recommande fortement. Elle est très réactive et à l'écoute. Merci beaucoup Maître Paoli. (Translated by Google) Very great family law professional, Maître Paoli allowed me to succeed in my case. I highly recommend it. She is very responsive and attentive. Thank you very much, Maître Paoli.
25 bis Rue des Francs Bourgeois
91450 Soisy-sur-Seine
88 Rue d'Estienne d'Orves,
91370 Verrières-le-Buisson
01 60 75 76 51
Vous appréciez, partagez !
Laurence Paoli Culioli 01 60 75 76 51
25 bis Rue des Francs Bourgeois 91450 Soisy-sur-Seine

LA PRESTATION COMPENSATOIRE

dddd/MMMMMM/0000000000002017 HHHH:June
La prestation compensatoire permet d'effacer les déséquilibres financiers causés par le divorce dans les conditions de vie des ex-époux. La demande doit être formée au cours de la procédure de divorce. Le montant de la prestation peut être déterminé par les époux. En cas de désaccord, la prestation est déterminée par le juge au cours de la procédure de divorce.
 

En cas de divorce par consentement mutuel, la prestation compensatoire est déterminée par la convention des époux. La convention fixera le montant de la prestation et s'il s'agira d'un versement en capital ou d'une rente. Les futurs ex-époux peuvent prévoir que le versement de la prestation cessera à compter de la réalisation d'un événement déterminé (par exemple, en cas de remariage).

Pour rappel, dans le cadre du divorce par consentement mutuel, les epoux n'ont plus à passer devant le Juge aux affaires familiales, sauf si un enfant a formulé une demande d'audition par le juge. Dans ce dernier cas, la convention devra être homologuée par le tribunal.

Pour les autres types de divorce (par exemple, pour le divorce pour acceptation du principe de la rupture du mariage ou le divorce par consentement mutuel en passant devant le juge), la prestation compensatoire peut résulter d'une convention conclue entre les époux et homologuée par le juge. La convention homologuée a les mêmes effets qu'une décision de justice.

La convention homologuée ne peut être modifiée que par une nouvelle homologation du juge.

Quel que soit le type de divorce (qu'il s'agisse d'un divorce par consentement mutuel ou autres), l'accord doit respecter les intérêts des époux et des enfants.

La prestation compensatoire est évaluée forfaitairement au moment du divorce. Elle est fixée en fonction :

  • des besoins de l'époux à qui elle est versée ;
  • des ressources de l'autre époux ;
  • de leur situation lors du divorce ;
  • des droits de chacun des époux lors de la liquidation du règime matrimonial
  • et de l'évolution de leur situation dans un avenir prévisible.

En cas de désaccord entre les époux, le juge désigne, dans le jugement de divorce, l'ex-époux qui doit verser la prestation compensatoire.

Le juge prend en compte notamment :

  • la durée du mariage ;
  • l'âge et l'état de santé des époux ;
  • leur qualification et leur situation professionnelle ;
  • les conséquences des choix professionnels de l'un des époux, pendant la vie commune, pour l'éducation des enfants ou pour favoriser la carrière de l'autre époux au détriment de la sienne ;
  • et le patrimoine estimé ou prévisible des époux, en capital (exemple : un studio acheté) et en revenu (exemple : les loyers du studio) après la liquidation du régime matrimonial. Sont notamment pris en compte les pensions de retraite.

Les époux remettent au juge une déclaration sur l'honneur sur l'exactitude de leurs ressources, revenus, patrimoine et conditions de vie.

Le juge peut refuser la prestation compensatoire :

  • en fonction de la situation des ex-époux (par exemple, en l'absence de différence significative des conditions de vie entre les époux) ;
  • ou lorsque le divorce est prononcé aux torts exclusifs de l'époux qui demande la prestation au regard des circonstances particulières de la rupture du mariage (par exemple, en cas de violence de l'un des époux sur l'autre).
La date prise en compte pour la détermination de la prestation compensatoire est celle du prononcé du divorce.

La prestation compensatoire peut être versée sous forme de capital (par exemple, le versement d'une somme d'argent) ou de rente (versée à terme ou viagère) ou sous forme de prestation compensatoire mixte.

Le versement d'un capital est la règle générale.

À défaut d'accord entre les époux, le juge décide des conditions de versement de la prestation en capital :

  • soit par le versement d'une somme d'argent,
  • soit par l'attribution de biens (notamment en usufruit). L'époux doit donner son accord pour l'attribution en propriété de biens qu'il a reçus par succession ou donation.

L'époux qui n'a pas de liquidités suffisantes pour verser le capital en une fois peut être autorisé à verser le capital en plusieurs échéances dans un délai maximum de 8 ans.

Dans ce cas, lors d'un changement important dans sa situation (par exemple, en cas de chômage), l'époux qui verse la prestation compensatoire peut en demander la révision.

Lors de la révision, le juge peut alors décider exceptionnellement d'autoriser le versement du capital sur une durée totale supérieure à 8 ans.

Toutefois, l'époux qui verse la prestation peut à tout moment se libérer des sommes restantes en versant en une seule fois les échéances restantes.

À titre exceptionnel, le juge peut, par décision spécialement motivée, fixer la prestation sous forme d'une rente à vie. Par exemple, si la situation du bénéficiaire de la prestation (âge ou état de santé) ne lui permet pas de subvenir à ses besoins.

Le montant de la rente peut être aussi diminué par l'attribution d'un pourcentage en capital à l'époux créancier.

Les époux peuvent saisir le juge d'une demande pour remplacer le versement de toute ou partie de la rente par le versement, par exemple, d'une somme d'argent ou l'attribution de biens.

La prestation compensatoire fixée sous forme de rente peut être révisée, suspendue ou supprimée en cas de changement important dans les ressources ou les besoins de l'un ou l'autre des époux (par exemple, lorsque l'époux qui verse la rente part à la retraite).

Le montant de la rente ne peut pas être augmenté.

La demande de remplacement par du capital (par exemple, par une une somme d'argent) ou la révision de la prestation doit être adressée par requête (au moyen du formulaire au JAF du lieu du domicile du défendeur. L'assistance d'un avocat n'est pas obligatoire.



Retour
Laurence Paoli Culioli | Accueil & infos au 01 60 75 76 51
Divorce
Divorce
Droit de la famille
Droit de la famille
Droit des successions
Droit des successions
Droit du travail
Droit du travail
Honoraires
Honoraires